Le team Luc1 Owatrol Honda s’est retrouvée au circuit d’Escource pour l’ouverture du championnat de France Supermotard 2019.

L’épreuve, très bien organisée, s’est parfaitement déroulée avec une superbe météo. Les trois pilotes Luc1 ont réalisé une très belle prestation durant tout le week end qui s’est conclue par deux podiums.
En catégorie S1, Sylvain Bidart monte sur la deuxième marche du podium et pointe à la 2e place du classement provisoire.
Le team se réjouit également de la prestation de Germain Vincenot qui termine 3e et 4e des manches et pointe à la 3e place du classement provisoire.
En catégorie S2, Adrien Goguet monte sur la deuxième marche du podium et pointe à la 2e place du classement provisoire.
La saison tient toutes ses promesses et le team Luc1 Owatrol Honda est en ordre de bataille !

Sylvain Bidart S1 Aujourd’hui, c’était l’ouverture de la saison 2019, à Escource, dans les Landes. Une belle piste, une partie terre très difficile.
Concernant les chronos, hier, cela aurait pu mieux se passer. J’ai fini 2e derrière Thomas, avec trois centièmes de retard. Je nourrissais pas mal d’espoirs pour aujourd’hui. Pour la première manche, je suis parti 2e après Thomas. Là où j’étais fort, hier dans la terre, j’étais beaucoup plus frileux aujourd’hui.
Pour la deuxième manche, c’était la nouveauté de la saison : les grilles inversées. Donc ma 2e place s’est transformée en 11e place. J’ai réussi à faire un départ convenable, puis à me faufiler en passant 2e au troisième tour. Thomas, lui, avait pris beaucoup d’avance grâce à son bon départ. Je me suis donc calé sur mes poursuivants.
Finir 2e en ouverture, ce n’est pas forcément ce que je voulais faire, mais ce n’est pas trop mal.
Je remercie vraiment du fond du cœur tous les partenaires qui nous permettent de refaire une saison au sein du team.
L’objectif, bien sûr, c’est d’avoir le titre en fin d’année, même si je sais que ça va être dur. On va faire en sorte de travailler. Tous ensemble. A moi de mettre la cerise sur le gâteau, comme on dit.

Germain Vincenot S1 Fin de weekend ici à Escource où on a fait le premier round du Championnat Supermoto 2019. Beau travail des organisateurs, encore mieux que l’année dernière où on était venu pour leur seconde organisation en Supermoto. On s’est régalé tout le WE.
On a eu une entrée en matière avec des chronos serrés. On était quatre dans la même seconde. Je réalise le 3e temps, derrière Thomas et Sylvain.
Le dimanche, on a fait la 1e manche en configuration normale. J’ai fini à la 3e position.
Au départ de la seconde manche, on a inversé les trois premières lignes : celui qui est parti en tête en première manche, se retrouve donc 12e en deuxième manche. C’est un nouvel exercice depuis 2019. Il donne du fil à retordre aux pilotes. Quand on est en milieu de paquet, il faut se dépêcher de doubler les pilotes rapidement pour essayer de revenir à la tête de la course. Voilà qui fait un bon spectacle ! Cette organisation est de bon augure pour 2019.
Pour ma part, j’ai eu du mal à doubler dans les premiers tours. J’ai pris un peu de retard, donc je termine à la 4e place.
Je repars de ce weekend avec la 3e place au classement provisoire du classement général S1.
C’était une bonne première épreuve. Pas de blessure, une bonne vitesse. J’ai montré que je pouvais être dans les meilleurs, donc je suis globalement satisfait, même si je ne fais pas de podium.

Adrien Goguet S2 On a passé un weekend formidable avec des conditions idylliques, la reprise était un peu compliquée. J’ai eu du mal à me remettre dans le rythme ce weekend, à Escource. J’ai beaucoup chuté pendant la journée des essais de vendredi. Les problèmes de dribbling m’ont un peu perturbé. On a essayé de faire évoluer les suspensions de la moto, mais on n’a pas réussi à solutionner ce problème. J’étais un peu chagriné, mais au moins, on sait sur quoi travailler.

Pour les chronos, Sylvain a incontestablement marqué des points, il m’a devancé d’une seconde au chrono. Dans le dernier tour, il a mis un dernier coup de cravache alors que j’avais du mal à me mettre dedans. Cela a payé pour lui. J’ai donc fini 2e au chrono.

Pour la première manche, cela s’est plutôt bien passé. J’ai fait un départ moyen puisque je débute 4e, mais très rapidement, j’ai pris le leadership. A l’entrée de la terre, c’était assez mouvementé. Ici, c’est particulier, c’est du sable. Les traces changent tout le temps, il faut se servir de sa tête et innover. C’est ce qui m’a manqué ce weekend. J’ai fait des petites erreurs de débutant : dans le dernier tour, j’ai eu une petite baisse de régime, donc Sylvain Dabert m’a doublé alors que j’avais réussi à légèrement le distancer.
Pour la deuxième manche, ils ont inversé les trois premières lignes de la grille. C’est une nouveauté pour le championnat de France. Je suis donc parti 11e sur la grille. Ce fut un départ mouvementé, serré. On a joué des coudes. J’ai innové avec des bonnes traces inter et exter dans la terre. Cela a payé puisque je suis passé en tête au second tour. Malheureusement, j’ai perdu mon avance dans la terre à cause d’une petite erreur : j’ai bêtement glissé. Je suis reparti à la 4e position. Je remontais bien mais, avec la dégradation normale des pneumatiques, mon problème de dribble s’est amplifié. J’ai préféré assurer ma place car un championnat, c’est long. On verra pour la suite. Rdv pour la prochaine à Mirecourt.
Encore une fois, merci à tous les partenaires qui nous ont permis de repartir cette année dans des conditions exceptionnelles. Merci à vous.

Ludovic Lucquin la première épreuve s’est déroulée convenablement, même si c’était difficile. La nouvelle formule avec la deuxième manche inversée (12 pilotes) est vraiment bien pour le spectacle, dommage que la FFM n’a pas écouté les revendications car 15 mn c’était bien assez !
Alors avec 20 mn, la c’est carrément ennuyeux a mourir, Thomas était déjà en tête au deuxième tour…
Sylvain, Adrien et Germain ont tous bien roulé. On a encore quelques petits réglages à faire pour être vraiment au top. Le principal était de marquer de gros points pour rester dans la course et pouvoir jouer le championnat, en fin de saison.