Beau temps en Bretagne pour une très belle troisième épreuve du Championnat de France de Supermotard, mais une conclusion contrastée.

Sylvain Bidart et Germain Vincenot gravissent chacun la plus haute marche du podium respectivement en catégorie S1 et S2, et c’est vraiment un résultat remarquable qui fait honneur au team et à nos partenaires. Par contre, Laurent Fath s’est blessé dès la première séance d’essais libres samedi. Il est atteint au genou, ce qui menace sérieusement la suite de la saison pour lui. Tous les fruits de ses efforts depuis l’automne dernier sont à terre, et c’est évidemment une cruelle déception. Tout le team Luc1 lui souhaite de se rétablir au plus vite.

Sylvain Bidart : « Le weekend a été plutôt bon pour moi du côté des performances. Je suis arrivé en forme, on a fait quelques réglages sur la moto pendant les séances d’essais libres.
La séance d’essais chrono s’est bien passée, j’ai loupé de peu la pole position quand Thomas m’a dépasse de deux centièmes dans le dernier tour.
Pour la première course, je suis parti en tête mais Thomas m’a doublé dans le troisième tour, et je n’ai pas réussi à le rattraper. Dans la deuxième course, Thomas part devant mais je parviens à le suivre et à lui mettre la pression. Au quatrième tour, il commet une petite erreur dans la partie terre et je prends la tête. Je réussis à garder un bon écart jusqu’à la victoire, et je fais le meilleur temps au tour de la course.
Après l’épreuve de Mirecourt qui avait été un peu décevante pour moi, ça fait du bien de voir que je suis capable de rouler en tête et devant Thomas. J’ai une grosse pensée pour mon coéquipier Laurent Fath qui s’est blessé et j’espère qu’il va vite revenir en pleine forme, il fait partie de ceux qui tirent le niveau du championnat vers le haut.»

Laurent Fath : « Au quatrième tour de la première séance d’essais libres, j’ai glissé de l’arrière dans la partie terre, j’ai voulu rattraper la moto et j’ai tapé du pied vraiment fort sur le sol. J’ai entendu craquer et ça m’a fait très mal, je suis rentré tout de suite. J’ai fait l’impasse sur la 2e séance d’essais libres à cause de la douleur, et pour pouvoir faire les essais chrono. J’ai réussi à faire un tour où j’ai fait le cinquième temps, mais ensuite je n’ai pas pu prendre le départ pour les courses. Maintenant j’espère vraiment que ce n’est pas trop grave et que je serai en forme pour la prochaine épreuve à Magny-Cours. »

Germain Vincenot : « Un bon weekend à Lohéac, sur un circuit qui me plaît beaucoup à la base. Ca se confirme car je me sentais bien dès les essais chrono, j’ai donné le meilleur de moi-même pour décrocher la pole position. Je suis parti en tête dans les deux courses, j’avais de bonnes sensations, je n’ai pas commis d’erreur. Ca a payé avec 2 victoires de manche. Il a fait un temps superbe, et je suis content aussi pour mon coéquipier Sylvain qui a vraiment bien roulé. Je pense à mon autre coéquipier Laurent Fath qui s’est fait mal au genou, j’espère que ce n’est pas trop grave et qu’il reviendra vite. Enfin j’ai eu du mal à retenir mes larmes sur le podium, j’ai dédié cette victoire à Steven Lenoir, un coéquipier avec qui j’ai grandi tout au long des championnats de cross qu’on a fait ensemble, en cadet et en junior. Son décès m’a beaucoup touché et je pense beaucoup à sa famille. »
Ludovic Lucquin : « Nous avons passé un très beau week-end dans des conditions idéales à Lohéac. Comme il y a deux ans quand Laurent a remporté sa première victoire et que Sylvain c’est cassé la clavicule, c’est au final un week-end mitigé. Du côté positif, il y a la très belle victoire de Sylvain qui montre qu’il sait toujours aussi bien se battre. Il a lutté pour rester au contact de Thomas et pour le pousser à l’erreur, c’était très bien, il a fait honneur à son palmarès. Pareil pour Germain qui a dominé le weekend de la tête et des épaules, il a vraiment été imparable. Du côté négatif, il y a la blessure de Laurent dès la première séance d’essais libres. Il est atteint assez sévèrement au genou. C’est d’autant plus frustrant qu’il avait vraiment franchi un cap cette année, et que son travail commençait à porter ses fruits. Mais ce sont les aléas de la discipline, et on espère qu’il reviendra rapidement et plus fort encore. Tout le team est solidaire pour lui souhaiter un rétablissement rapide. »