laurent
Tout le team Luc1 Owatrol Honda était sur le pont à l’occasion du 30e Superbiker de Mettet, le plus gros rendez-vous mondial du supermotard. Une belle météo, un spectacle mythique, une foule enthousiaste — un événement très réussi comme d’habitude. Des résultats mitigés cependant pour le team puisque Sylvain Bidart, même s’il est dans le rythme des meilleurs, est une nouvelle fois forcé à l’abandon. Laurent Fath termine quatrième et Germain Vincenot Marchal seizième. Ce sont quand même des points très positifs qui sont de bon augure pour le dernier rendez-vous de la saison en Espagne pour le Supermoto des Nations.
sylvain-laurent
Sylvain Bidart : « Le vendredi tout s’est très bien passé, puisque le vendredi soir je détenais le deuxième temps derrière Schmidt, et les temps étaient vraiment serrés entre les 4 premiers. Le lendemain, j’ai fini 4e pour les essais chronos. Schmidt et Chareyre étaient une demie seconde plus vite que Höllbacher et moi.
Le dimanche a été plus compliqué. Pendant la demi finale j’ai eu un problème mécanique alors que j’étais deuxième. Je suis passé par le repêchage, que j’ai remporté. Pour la finale j’étais 38e sur la grille. Je me suis accroché au départ donc ce n’était pas excellent, j’étais environ en 25e position, je suis remonté jusqu’à la 12e place, mais le pilote devant moi a heurté un plot qui s’est mis en travers devant moi. J’ai percuté le plot et je suis tombé, ça m’a coupé le souffle et j’ai dû abandonner. Bien sûr je suis très déçu car le résultat n’est pas là, mais pour les Nations qui auront lieu très bientôt, j’ai vu que j’étais dans le bon rythme en termes de chronos, c’est un point positif ! »
laurent-2
Laurent Fath : « Le week-end s’est super bien passé ! On a eu du beau temps sur les 3 jours, et tout est allé crescendo. Le vendredi a été sympa, j’avais un bon feeling. Le samedi aussi, et j’ai amélioré mes temps à chaque fois pour finir avec le 5e temps dans la dernière séance d’essais chrono. J’étais donc en bonne place pour le départ de la demi-finale. Pendant la course j’étais troisième, proche de Sylvain, jusqu’à son problème mécanique. Grâce à ça j’ai fini deuxième derrière Thomas. Ça m’a donné une confortable troisième position en grille pour la finale. Dans la dernière course je suis assez bien parti, 5e ou 6e. J’ai réussi à remonter et à finir 4e. J’étais plus rapide encore en finale que dans les courses précédentes, je suis vraiment content de mes résultats. Maintenant j’ai hâte d’être au Supermoto des Nations pour tenter de conclure l’année sur une bonne note. »
germain
Germain Vincenot : « Un Mettet vraiment positif ou j’ai dû m’adapter, avec des réglages et une façon de piloter très différents de la 250. C’était super, c’était un petit challenge pour moi, qui me changeait de mes habitudes. Il y avait beaucoup de pilotes qu’on ne voit pas souvent, et on a eu la chance d’avoir du beau temps ! Je me suis qualifié en demi-finale sans trop de difficulté, puis en finale. Là j’ai pris un départ un peu difficile et j’ai réussi à remonter 16e. Au final c’était bien, j’y ai vraiment pris beaucoup de plaisir. »
sylvain-2
Ludovic Lucquin : « Tout le team était vraiment content de venir à Mettet, même si c’était une décision tardive. Pour cette raison, il n’y aura pas de vidéo de l’épreuve. Il était trop tard pour avoir les cameramen qui étaient occupés ailleurs. En tout cas c’est une épreuve mythique donc ça fait toujours plaisir d’y prendre part.
Pour Sylvain et Laurent, qui étaient en catégorie Supermoto Prestige, il n’y avait pas de qualifications, donc c’était plus simple pour eux. Par contre pour Germain, c’était la première course en 450, et il a dû passer par les étapes de qualification. Il est arrivé plutôt facilement en demi-finale. Les 3 pilotes s’y sont retrouvés.
Sylvain a eu un problème moteur et a dû abandonner et passer au repêchage, qu’il a gagné assez facilement. Laurent était qualifié en finale en première ligne, c’était bien pour le départ. Germain s’est qualifié, et sur la grille il était en milieu de pack. Sylvain est parti en dernière ligne.
Laurent a fait une belle course, il a tenu son rang en quatrième place. Germain a progressé petit à petit, c’était un week-end difficile avec la 450. Il a amélioré ses chronos tout au long du weekend. Pour la finale il finit 16. Sylvain n’a encore pas eu de chance cette année, il est remonté derrière Vorlicek qui a touché un plot en plastique, le plot a fait chuter Sylvain qui a dû abandonner.
Il faut souligner que Thomas Chareyre, Sylvain Bidart et Laurent Fath, les trois pilotes de l’équipe de France pour le Supermotard des Nations, se sont montrés tout à fait à la hauteur en termes de performances. C’est de bon augure pour le championnat du monde par équipes qui se tiendra les 22 et 23 octobre en Espagne. »